RECORDAR

La mémoire des murs

Cette oeuvre de 300m2 a été réalisée à Pressigny-les-Pins (le Loiret) dans le cadre du Festival Label Valette. Le bâtiment, abandonné depuis plus de 20 ans, a été construit par le dictateur espagnol Franco dans les années 60 pour y accueillir les élèves de son collège. Aujourd'hui ce bâtiment représente pour certains l'héritage d'une époque sombre et pour d'autres des souvenirs d'enfance. Les murs portent des histoires, celle avec un grand H et celles de toutes les vies plus ordinaires qui sont passées dans ces lieux. C'est tout cela que raconte cette fresque.
Recordar veut dire "se souvenir, se rappeler" en espagnol.